Goalball

Le goalball fut imaginé en 1946 par l’autrichien Hanz Lorenzen et l’allemand Sepp Reindle afin d’aider à la réadaptation des vétérans devenus aveugles lors de la seconde guerre mondiale. D’abord sport de démonstration aux Jeux de Toronto en 1976, il devient sport officiel aux Jeux Paralympiques de Séoul en 1988. Cette discipline paralympique n’a pas d’équivalent olympique.

Le goalball est un sport de ballon pratiqué uniquement par les déficients visuels. L’objectif est de marquer des buts en faisant rouler le ballon dans le filet du camp opposé tandis que les défenseurs adverses tentent de le bloquer avec leur corps.

Deux équipes de trois joueurs s’affrontent sur un terrain de 18 sur 9 mètres doté de marques tactiles pour délimiter les différentes zones. Le ballon pèse 1,250 kg et contient des grelots, ce qui permet aux joueurs de le localiser. Les buts s’étendent sur toute la largeur du terrain à chaque extrémité.

Chaque partie est divisée en deux mi-temps de douze minutes chacune, avec une pause de trois minutes entre les deux. L’équipe qui marque le plus de buts gagne.

Il est crucial pour le public de rester silencieux pendant les phases de jeu afin de permettre aux joueurs d’écouter, de se concentrer et de réagir.

L'équipe nationale belge de Goalball était présente aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012. Elle n'a malheureusement pas pu se qualifier pour les Jeux de Rio.

Classification

Sur le circuit, les athlètes sont classés en trois catégories allant de B1 (aveugle) à B2 et B3 (malvoyant).

Par souci d’équité, les joueurs portent un masque opaque sur les yeux dès qu’ils pénètrent sur le terrain.

Fédération internationale

Sur le plan international, le goalball est géré par l’IBSA (International Blind Sports Federation) qui est membre de l’IPC (International Paralympic Committee).

Ligues

Vous désirez en savoir plus sur la pratique du goalball en Belgique, rendez-vous sur les sites des deux Ligues membres du BPC :