Athlétisme

L’athlétisme, discipline universelle, fait partie du programme paralympique depuis les premiers Jeux Paralympiques qui se déroulèrent à Rome, en 1960.

L’athlétisme regroupe le plus grand nombre d’athlètes et d’épreuves : courses sur piste (sprint, demi-fond et fond), course sur route (marathon), sauts (hauteur, longueur et triple saut), lancers (disque, poids et javelot) et épreuves combinées (pentathlon).

Les règles techniques des compétitions d'athlétisme paralympique s'appuient sur celles de leurs homologues olympiques. Quelques adaptations sont nécessaires, comme par exemple les épreuves “guidées” des déficients visuels, les courses et les lancers en fauteuil roulant ou le poids des engins de lancer.

Fait très important : l’athlétisme fait partie des trois sports paralympiques (avec le tennis de table et la natation) qui incluent une classe pour personnes en situation de handicap mental.

 L’athlétisme paralympique belge est très bien représenté au niveau international. Notre pays a obtenu 4 médailles aux Jeux de Rio (deux médailles d'or pour Peter Genyn, une médaille d’argent et une de bronze pour Marieke Vervoort). Peter Genyn est des meilleurs ambassadeurs actuel du Mouvement Paralympique belge. Il a reçu début 2017 le Trophée National Victor Boin, aussi bien pour ses performances à Rio que pour l'ensemble de son impressionnante carrière sportive.

Classification

Tous les groupes de déficients peuvent donc pratiquer l’athlétisme. Un système combinant une lettre et un nombre les distingue. Selon leur classification, les athlètes participent aux épreuves assis ou debout, avec une prothèse ou un fauteuil, …

Leur classification est définie par : 

Une lettre :

  • « F » comme « Field », épreuves de sauts et de lancers
  • « T » comme « Track », épreuves de courses

Un nombre (moins le nombre est élevé plus la perte fonctionnelle est lourde) :

  • 11 à 13 : athlètes avec une déficience visuelle
  • 20 : athlètes avec handicap mental
  • 32 à 38 : athlètes atteints de paralysie cérébrale
  • 40 à 46 : athlètes de petite taille et les amputés
  • 51 à 58 : athlètes avec une atteinte médullaire

Fédération internationale

Au niveau international, l’athlétisme respecte les règles de l’I.A.A.F. (International Association of Athletics Federations) adaptées par l’IPC (International Paralymic Committee) suivant la classification fonctionnelle et médicale des athlètes.

Ligues

Vous souhaitez pratiquer l’athlétisme en Belgique? Rendez-vous sur le site des deux Ligues membres du BPC :